Chaudière Gaz Condensation ou basse température oise

devis.jpg

La chaudière à condensation est une chaudière ayant la particularité de tirer profit de la chaleur latente de la vapeur d'eau contenue dans les gaz d'échappement en liquéfiant ces vapeurs avant de rejeter l'eau sous forme liquide. Ainsi le rendement (rapport de l'énergie fournie au circuit d'eau chaude par la chaudière sur la chaleur émise lors de la combustion) de cette chaudière atteint jusqu'à 109% PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur du carburant ou chaleur de combustion ).


LA CONDENSATION


Principe:

Dans une chaudière classique, même à haut rendement (basse ou très basse température) les pertes thermiques de la chaudière se font principalement par les fumées. En premier lieu, par la température des fumées, qui est plus importante que celle de l'air de combustion et d'autre part par la vapeur d'eau contenue dans ces fumées. L'eau contenue dans les fumées est issue de la réaction chimique de combustion laquelle, si la chaudière est bien réglée, produit de l'eau sous forme gazeuse et du CO2.


Lors du passage de l'état gazeux à l'état liquide, l'eau restitue de l'énergie, appelée chaleur latente de liquéfaction. Elle est perdue si les vapeurs d'eau s'échappent dans l'atmosphère. Le rôle de la chaudière à condensation est donc de récupérer une partie de cette énergie, en condensant la vapeur d'eau des fumées d'échappement et de la transmettre à l'eau du circuit de chauffage.


On utilise un échangeur-condenseur dans lequel circule l'eau du retour du circuit de chauffage à basse température (par rapport à la température de départ). En se condensant, la vapeur se transforme en eau et libère des calories qui sont récupérées par l'échangeur de la chaudière. Elles sont transmises à l'eau de chauffage, avant son passage dans le corps de la chaudière, où elle sera élevée à une plus haute température pour alimenter le circuit chauffage.

La chaudière à condensation est particulièrement adaptée au chauffage « basse température » ou « chaleur douce » (plancher chauffant ou radiateurs chaleur douce).

Rendement


Le rendement de la chaudière est défini comme étant le rapport de l'énergie fournie par la chaudière sur l'énergie dégagée par la combustion, sans prendre en compte la chaleur latente de liquéfaction pour le rendement PCI, alors que le rendement PCS intègre les apports de liquéfaction. Le rendement PCI de ces chaudières est de l'ordre de 102 à 109%. Il est supérieur à 1 car les apports de chaleur latente de liquéfaction, viennent augmenter l'énergie restituée par la chaudière.


Condensation et environnement:


Avec la technique de la condensation, les rejets polluants participant à la formation de gaz à effet de serre et de pluies acides sont ainsi 3 fois inférieurs aux normes européennes en vigueur, en respect des accords de Kyoto. De plus, la technique de la condensation permet jusqu'à 40 % d'économies d'énergie (gaz ou fioul), préservant ainsi les ressources de la planète.


Certaines chaudières polluent plus que beaucoup de voitures. Une chaudière d'ancienne génération (de plus de 20 ans) produit presque autant de gaz carbonique que trois voitures au ralenti.

 

       


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :